Mot-clé - SEIGNOLLE

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 22 novembre 2022

SEIGNOLLE

Bonjour, aujourd’hui je vais vous parler d’un petit ruisseau, la Seignolle, mais vraiment tout petit, à peine grand de deux kilomètres et demi et si étroit qu’à certains endroits, il ressemble plus à un fossé qu’à un véritable ruisseau…

Niché à la limite des deux communes de Valojoulx et Sergeac, au cœur de la vallée de la Vézère, cette rivière dont il est un des affluents, il prend sa source au lieu-dit de la Boissière à Valojoulx

(Source carte de Belleyme, AD24)

Un seul moulin est alimenté par ses eaux : le moulin de Masnègre, sûrement propriété du château du même nom, situé à quelques encablures. Sur les registres des BMS, les premières traces du moulin datent du 23 février 1705 avec le double mariage de Jean Framon et Marie Laborie.



Et celui de Jean Degain et de Marie Framon (sûrement la sœur de Jean)



On note que les deux mariés sont meuniers.

Au dix-neuvième siècle, le moulin fut longtemps tenu par Jean Verdier

L’acte de décès de Jean Verdier, meunier au moulin de Masnègre, décédé à l’âge de 60 ans Pierre Courtine le remplaça (recensement de 1881)



L’activité de ce moulin semble avoir cessé son activité avec le XIXeme siècle puisque si en 1901 M Courtine habitait encore au moulin mais n’était plus meunier et personne ne le remplace à cette fonction, ce qui traduit la fin de l’activité du moulin. Ainsi au terme de son cheminement dans la campagne périgourdine, la Seignole se jette dans la Vézère au bas du village de la Voulperie sur le territoire de la commune de Sergeac juste en aval du pont de Thonac.

(Sources illustrations : BMS et Recensements AD24).

Par Bernadette FONDRIEST.