Marie TISSANDIE

Joseph HEBRARD notre AAAA grand-père, est né probablement vers 1741 à Loubéjac. Fils de Joseph HEBRARD et de Marie MOUILLAC. Il sera laboureur et épousera Marie TISSANDIE en 1765. Marie TISSANDIE a vu le jour le 3 mars 1741 à Loubéjac, elle est la dernière fille de Guillaume TISSANDIE, laboureur et de Marie CHARVY.


Elle épousera Joseph HEBRARD le 17 février 1765. De cette union naitra Antoinette HEBRARD, notre AAAGrand-mère le 16 avril 1767.

Elle est bien jeune notre Antoinette, elle n’a que 17 ans lorsqu’elle se marie dans l’église de Loubéjac le 7 avril 1785 avec Jean SOULLIE, charron, notre AAAGrand-père.

Ils auront 9 enfants, dont le petit dernier François notre AA grand-père né le 27 octobre 1805. Voici que François, a trouvé une promise, il a été la chercher bien loin, à 75km, dans le Lot, mais c’était sûrement la plus belle fille de la région.

Il épousera Marie GARRIGOU le 21 février 1835 à Loubéjac.



François et Marie, quittent la Dordogne pour le Lot. François sera charron à Tarrieu-Pomarède, commune de Cassagnes, lieu où naîtront leurs sept enfants, dont le 12 septembre 1840 Jeanne dite Thérèse notre AR grand-mère. Jeanne SOULLIE épousera Jean Monville le 2 avril 1862 à Bélaye (Lot) Jean MONVILLE né le 22 Juillet 1833 a trouvé sa promise à Pomarède à 15Km de Bélaye ! Ce n’est pas loin ! Lui qui venait de faire la campagne d’Italie avec Napoléon, et qui était rentré à pied de Magenta, accompagné de son chien Milan. Vers 1859 Jean vient de rentrer de son service militaire qui a duré 7ans !

Sa Jeanne dite Thérèse l’a-t-il courtisé un soir de bal ? Lui a t’il conté fleurette le long de ruisseau de Pomarède ?

Une chose est sûre, il part à Tarrieu, chez François SOULIE et Marie GUARRIGOU pour leur demander la main de leur fille.

Mais Jean a quelques biens, et Jeanne un peu moins, il faut donc faire un contrat de mariage. Jean amène une maison qui lui appartient et de l’argent, 1912.35 francs. Les parents de Jeanne amènent dans son sabot 1600francs en avancement d’hoirie, ainsi qu’une donation de 3 draps de lit estimés à 12 francs et 6 serviettes et une nappe estimés à 7 francs. Jean MONVILLE et Jeanne Thérèse SOULLIE se sont marié le 2 avril 1862 à Bélaye (Lot).

Cette maison serait peut-être encore dans « nos sabots » si Léon le fils aîné de Jean et Jeanne, qui aux dires de notre grand-père Louis MONVILLE était « un bon à rien qui était capable de tout », n’y avait mis le feu pour toucher l’assurance après le décès de ses parents. Cinq enfants naîtront de cette union. Cette première journée du mois de janvier 1864 sera bien triste pour Jean et Jeanne dite Thérèse, leur petite Marie MONVILLE voit le jour mais ne vivra qu’une heure ! Le 8 janvier 1865 Etienne MONVILLE voit le jour. Il est décédé le 7 mai 1892 à l’âge de 27 ans. Il était instituteur. Selon les dires de sa sœur Anna MONVILLE ( ma grand-tante) qui avait 15ans à son décés . Le 14 mars 1870, voici que Léon Marcelin MONVILLE pointe son nez. Cultivateur comme son père, il épousera Françoise LUZERGUES le 26 juillet 1899 ils auront 4 enfants. Le 25 juillet 1877 Anna Marie Anne, dite Anna MONVILLE, voit le jour. Elle est décédée en 1976. Notre chère grand-tante, chez qui nous avons passé chaque été de si belles vacances ! Elle épousera Elie TEYSSEDRE en 1899 à PRAYSSAC. (Lot) Ils auront une seule fille, Madeleine, qui décédera dans les bras de ses parents à l’âge de 20 ans. Je vous raconterai sa vie dans un autre récit.






Et le petit dernier arrive, notre grand-père Louis MONVILLE né le 7 septembre 1880.

Il épousera notre grand-mère Jeanne JOUBERT le 20 octobre 1906.

Ils auront un seul fils, notre père André MONVILLE.



Texte de Nicole et Catherine MONVILLE.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.genea24.fr/blog/index.php?trackback/50

Fil des commentaires de ce billet