Mauzac et Grand-Castang La famille Fargue

Mauzac est une petite commune située en Périgord pourpre et en bordure du Périgord noir, sur la rive droite de la Dordogne. En occitan se dit Mauzac e Grand Castann. C’est en 1793 que les anciennes communes, Mauzac et Saint Meyme de Rozens fusionnent ; puis c’est au tour de Grand-Castang de fusionner pour devenir Mauzac et Grand-Castang.


Mon arrière-arrière-arrière-grand-père, Louis Fargue et son jumeau Pierre, sont nés à Cause-de-Clérans le 21 mai 1776. Louis arrive à Mauzac pour épouser Marie Delbos dite « Jeanne» en famille, le 19 septembre 1806. Celle-ci est enceinte et Marsal Fargue vient au monde 2 mois après le mariage. Deux ans après, la famille s’agrandit avec l’arrivée de Guillaume. Louis et Marie auront au moins six enfants dont mon arrière-arrière-grand-père qui, lui naîtra à Baneuil, le 9 février 1811. Il y aura aussi, Joseph, Marie et Marsalou.

Mon arrière-arrière-grand-père, Pierre Fargue revient à Mauzac pour épouser Jeanne Delbos, le 19 juillet 1841 et ils vivront dans la maison sise au lieu de Fonblanque en compagnie des parents de Jeanne. Ils auront 4 enfants dont mon arrière-grand-père François, qui naît le 23 avril 1842. Guillaume naît en 1844 mais décède à l’âge d’un an. Puis en 1846, Joseph montre le bout de son nez. La vie n’épargnera pas cette famille car mon arrière-arrière-grand-père François décède à l’âge de 38 ans en laissant deux orphelins et une femme enceinte, qui accouchera 2 mois après le décès de son mari, et encore d’un garçon. Jeanne ne se remariera qu’en 1855. En attendant, elle devra travailler dur pour élever ses enfants, car ses parents ne sont plus là pour l’aider. En l’espace de 5 ans, elle perd un fils, un époux et son père qui s’éteint en 1850.

Mon arrière-grand-père François Fargue, dit « Louis » en famille, épouse mon arrière-grand-mère, Marie Ribes dite « Jeanne », le 28 juillet 1873 à Sainte-Alvère mais la famille revient vivre à Mauzac dans la maison de Fonblanque, et c’est là que naîtront leurs six enfants.

Mon grand-père Jean, de son petit nom « Cyprien », se mariera trois fois et sera veuf trois fois. Sa dernière femme, et donc, ma grand-mère, Lucie Cuménal, était demi-soeur de sa seconde épouse. En tout, mon grand-père aura eu neuf enfants. Je ne l’ai pas connu, il est décédé quatre ans avant ma naissance. Mais néanmoins, je me sens proche de lui de par la date de naissance que j’ai en commun avec lui…

Mon grand-père Jean et ses deux premiers enfants Raoul et Camille.

Par contre, j’ai quelques souvenirs de la maison où il est né, à Fonblanque . Certes, ce ne sont que souvenirs d’une petite fille d’à peine quatre ans, mais il me plaît souvent d’y repenser… Je me revois devant la maison, assez excentrée du bourg de Mauzac, un hangar en bois sur la droite. Il faut aller derrière la maison pour pouvoir y entrer. Je revois une grande pièce sombre avec un lit près de la fenêtre et une grande cheminée.

Mais le souvenir le plus vivace est le chemin blanc qui passe devant la maison et qui monte jusqu’à la source… ma mère m’y emmenait me promener… je sens encore la chaleur du soleil, le calme qui régnait et le murmure de l’eau qui descendait le long de ce chemin blanc...

Par Maryse GRENIER.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.genea24.fr/blog/index.php?trackback/106

Fil des commentaires de ce billet