POURROUTOUX En mai 1852

Pourroutoux, hameau situé au nord-est de la commune de Lalinde. Un lieu qui compte une dizaine de familles et 39 personnes lors du recensement de 1851. Jean Dumonteil y est mentionné comme propriétaire. Lalinde, commune du Périgord pourpre, située sur la rive droite de la Dordogne, à 25 kilomètres à l’est de Bergerac.

Une inscription sur le mur d’une maison qui interpelle. Photo JLF.

Sur la piste de mon ancêtre, Jean Filet, arrière-arrière-arrière-grand-père. Soit six générations. Natif de Trémolat et 1775, il épouse Elisabeth Chassagne (ou Chassaigne) en 1809. Il a trente-quatre ans, elle vingt-trois et jeune veuve. Elle a été mariée pendant trois ans, avant la mort de son époux avec qui elle a eu un fils. C’est à Trémolat que naîtront ses 3 garçons, tous prénommés Jean. Ils auront ensuite cinq filles, le père est âgé de cinquante-six ans et elle quarante-cinq. Vers 1820, voilà notre famille qui vient s’installer dans la commune de Lalinde, à Sauveboeuf puis aux Pourroutoux.

Jean Filet décédera le 30 mai 1852, jour de la pentecôte, à l’âge de 75 ans.

Il est cultivateur métayer, aux Pourroutoux. Avec lui et son épouse, il restait un garçon : Jean le jeune et la dernière fille Françoise 19 ans et un domestique.

Voulant visiter cette maison où la famille a vécu, une inscription découverte sur un mur apporte une interrogation ?

Y a-t-il donc un rapport avec son décès. Une coïncidence large de sens.

Il aura vécu près de 30 ans dans ce lieu. Père d’une grande famille. 75 ans, un âge important pour l’époque, de quoi laisser des regrets éternels Trois ans plus tard, son épouse Elizabeth décédera et la famille quittera le lieu. La moitié de la famille va alors s’établir dans le département voisin, en Gironde.

Pas très loin les uns des autres et pourtant il faudra attendre la première cousinade en 2004 pour réunir les descendants de chacune des branches.




''Me voilà avec mes parents pour leur présenter ce lieu de vie d’une famille lointaine. C’était d’ailleurs un jour de pentecôte, en 2013, cent soixante et un an après !''





Par Jean-louis FILET.


La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.genea24.fr/blog/index.php?trackback/109

Fil des commentaires de ce billet