Mammouths

Quel touriste n’a pas visité les grottes de Lascaux, ou de Villars ? Quel écolier périgourdin, n’a pas, un jour, fait un voyage scolaire aux grottes des Eyzies ou visité celle du Grand Roc ou de Bara-Bahau ? On ne compte plus leur nombre.


Je vais vous parler de la grotte de Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac, moins connue, dite la grotte aux cent Mammouths.

La grotte de Rouffignac

c'est une grotte située au cœur du Périgord, sur la commune de Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac, entre Bergerac et Sarlat, dans le département de la Dordogne. Elle abrite plus de 250 gravures ainsi que des dessins au trait datant du Paléolithique supérieur (Magdalénien, plus de 13 000 ans). C’est l'une des plus vastes de la région. Elle associe un développement d'environ 8 kilomètres de galeries. Celles-ci, réparties en 3 niveaux, peuvent atteindre une dizaine de mètres de haut et une douzaine de large. L'ensemble est creusé dans un calcaire crétacé où abondent les nodules de silex. Le réseau est aujourd'hui totalement fossile, si l'on excepte un petit ruisseau qui parcourt les boyaux les plus profonds. L'essentiel du creusement des galeries par l'eau s'est déroulé pendant l'ère géologique tertiaire. On considère que le réseau est asséché depuis 2 ou 3 millions d'années. Sa découverte est relativement récente mais elle est connue depuis plusieurs siècles et décrite en 1575 par François de Belleforest. En 1948, les dessins de la frise des rhinocéros sont découverts par le Spéléo-Club de Périgueux. Ils apparaissent derrière leur campement : le directeur de la circonscription préhistorique conclut à l’époque à des dessins faits par le maquis. Les peintures et gravures de la grotte ont été découvertes scientifiquement le 26 juin 1956 par le professeur Louis-René Nougier, titulaire de la chaire de préhistoire de l'université de Toulouse, et Romain Robert de la société préhistorique de l'Ariège. Une vive polémique surgit entre ceux qui croient en l'authenticité des œuvres d'art et ceux qui en doutent. La conclusion ferme et définitive est donnée en septembre 1956, après les expertises de Henri Breuil, du professeur Paolo Graziosi de l'université de Florence et du professeur Martin Almagro de l'université de Madrid.



Pourquoi les cent mammouths ?

A Rouffignac le mammouth est le thème dominant. 158 de ces pachydermes figurent sur les parois et les plafonds de ce dédale. Sur les 350 cavités où ils sont représentés en Europe occidentale, un tiers se trouve à Rouffignac, d’où son surnom de grotte des mammouths.


Les ours

Les premiers à avoir fréquenté la grotte sont vraisemblablement les ours des cavernes. De leurs passages répétés dans la cavité subsistent de nombreuses traces : d'innombrables griffades sur les parois et les plafonds et des bauges (nids) dans les sols argileux de certaines galeries.

La grotte est ouverte au public depuis 1959. La visite se fait dans un petit train électrique, afin de ne pas polluer le site.

Par Geneviève COULAUD.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.genea24.fr/blog/index.php?trackback/164

Fil des commentaires de ce billet