X la croix hosannière

Aujourd’hui, je vais vous parler de la croix hosannière de Sergeac, ce petit village du Périgord noir, ou j’ai une grande partie de mes racines familiales … A Sergeac, pour bien de personnes c’est un des monuments totem du village, celui que l’on voit dès que l’on est en vue du bourg, que l’on arrive par la route des Eyzies en dévalant la côte ou de Thonac par le pont dans la vallée, elle trône fièrement au carrefour du chemin qui va au village, telle une sentinelle, comme si elle protégeait les sergeacois et accueillait l’arrivant ! Elle est la fierté des habitants de ce village et lorsque on est amené, un jour de le quitter. Cette croix reste dans le cœur de celui qui n’a plus le bonheur de la saluer chaque jour. Tout d’abord, pourquoi hosannière me direz-vous ? Qu’est-ce une croix hosannière ?

Une croix hosannière est une croix où l’on célébrait une partie des cérémonies des Rameaux, ou l’on chantait le chant de l’Hosanna, cette exclamation venant de l’Hébreu « de grâce, sauve » qui est aussi une acclamation de bienvenue, ce qui veut bien dire que cette croix est bien placée. Mais c’est aussi une croix funéraire et à Sergeac, village templier, on associe souvent cette croix aux chevaliers de l’ordre du Temple, elle se trouve à proximité de sarcophages qui eux aussi on les lie aux moines-soldats … mais ce n’est absolument pas le cas puisque elle est datée du XVIe siècle, quasiment deux siècles après la chute de l’ordre. Mais comment se présente t’elle cette croix, pour susciter ainsi autant d’intérêt ?

Elle est magnifique ! Et elle pourrait par sa beauté, rivaliser avec des calvaires bretons.

En forme de cadre, le Christ en croix est situé entre la Vierge et Saint-Jean sous un dais. La Vierge porte l'Enfant Jésus, entre deux personnages debout sous un dais. Dans l'accolade, un ange drapé. Sous la croix et la Vierge, se trouvent Adam et un ange drapé. Elle surmonte une colonne carrée et un socle en pierres de taille.

Ainsi la croix de Sergeac embellit par sa présence ce village recueilli au fond de la vallée tapi au bord de la Vézère et ou un autre site veille sur lui et ses habitants, du haut de sa colline depuis le fond des âges, le site de Castel-Merle !



Par Bernadette FONDRIEST.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.genea24.fr/blog/index.php?trackback/152

Fil des commentaires de ce billet